Covid-19 : Le ministre de la Sécurité rencontre les syndicats des transporteurs

0

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile menace de durcir les mesures barrières pour contrôler les déplacements vers l’intérieur du pays. Albert Damantang CAMARA a rencontré le Syndicat des Transporteurs Routiers de Matoto ce samedi. Par ailleurs il a aussi invité les syndicalistes à s’impliquer pour freiner la propagation de la pandémie covid-19.

Ces derniers jours, le coronavirus commence à gagner de terrain à l’intérieur du pays. Une situation préoccupante. C’est pour cette raison qu’Albert Damantang CAMARA, le ministre de la sécurité et de la protection civile a rencontré des syndicalistes de transports à Matoto.« Ebola a quitté l’intérieur du pays pour venir à Conakry, cette fois-ci c’est le contraire. On ne veut pas qu’il quitte Conakry pour l’intérieur du pays et vous êtes les acteurs majeurs parce que le virus, il ne marche pas tout seul, il va avec les gens. Il ne marche pas pour aller à Kindia, à Dabola, à Kissidougou ou à Boké, il va dans un véhicule. C’est bien cette maitrise là qu’on veut avoir, le véhicule a un chauffeur qui appartient à un syndicat. Il y a des véhicules privés, cela aussi il y a des acteurs qu’on verra. Quelles que soient les décisions que prend le gouvernement, si les intéressés eux-mêmes n’appliquent pas les décisions et ne sont pas engagés, ça ne peut pas marcher. Et comme on connait l’autorité que vous, vous avez sur beaucoup de transporteurs, on a décidé de venir vous voir et partager ces explications et idées avec vous », a-t-il expliqué.

L’Union Nationale des Transporteurs routier de Guinée salue l’initiative et son président Alpha Cissé demande au ministre de doter les syndicats de moyens. « Le Ministre a dit tout à l’heure les problèmes et leurs solutions. Pour booster cette pandémie, la prise de décision doit être unanime. On ne peut pas chasser cette maladie sans associer les transporteurs. Si vous voyez que les camions se chargent aujourd’hui et se diriger vers les barrages ça prouve qu’ils ne savent pas où aller se renseigner. Les décisions tombent sans associer les transporteurs et cela ne peut pas marcher. Mais comme le Ministre a dit qu’il faudrait désormais associer les transporteurs dans les prises de décisions, je crois que nous allons trouver une solution rapide à ce problème. Les transporteurs doivent s’unir pour lutter contre cette maladie car nous savons qu’elle est une réalité. Nous disons au Ministre que sans les transporteurs la tâche sera un peu difficile mais je ne dis pas impossible » dit-il.

Aujourd’hui, la Guinée a dépassé les 4000 cas confirmés et l’intérieur du pays commence à enregistrer des foyers de contamination avec les déplacements.

La rédaction

LEAVE A REPLY