Falsification de la nouvelle constitution : c’est le comble de l’irresponsabilité de nos gouvernants dixit le président du PCDIC

0

Les incohérences relevées dans la constitution et l’élection du nouveau président de la CECI sont entres autres actualités qui déferlent la chronique actuellement dans le pays. Réagissant à cela, le président du parti citoyen pour la défense des intérêts collectifs indique que tous ces problèmes sont dûs à la faiblesse de l’Etat et à l’immaturité de certains cadres que le président continue à maintenir aux tours de lui.

Les institutions Guinéennes constituent de nos jours un véritable obstacle pour le développement du pays. Dans cette situation la CENI n’est pas la moindre. Pour le président du parti citoyen pour la défense des intérêts collectifs, c’est pourquoi la composition de l’actuelle CENI pose toujours problème aux acteurs sociopolitiques du pays. «Mamadi3 kaba a été désigné par le président pour venir présider la tête de la CENI. Nous pensons qu’il est temps qu’on dépasse cette considération politico politicienne pour aller à de véritables jalons de démocratie et d’alternance pour nous doter de véritables institutions qui puissent résister à toute forme d’injonction pour nous permettre de consolider notre jeune démocratie pour qu’en fin la jeunesse guinéenne s’affirme.» affirme Hamidou Barry.

En ce qui  concerne la falsification de la nouvelle constitution qui avait été soumise au referendum le 22 mars dernier. Hamidou Barry pointe un doigt accusateur aux juristes qui entourent le président Alpha Condé. « Malgré la résistance du FNDC et des acteurs politiques, le pouvoir s’est entêté pour organiser ces élections. Et la constitution qu’on nous présente aujourd’hui n’est pas celle qui a été proposée. Donc à notre entendement, c’est le comble de l’irresponsabilité de nos gouvernants de nous proposer une constitution et promulguer une autre » ajoute t-il.

Hamidou Barry a en enfin indiqué qu’il est temps pour les jeunes de se lever pour barrer la route  à ces vieux qui veulent selon lui continuer à plonger le pays  dans des problèmes qui seront difficiles à surmonter plus tard.

La rédaction

LEAVE A REPLY