Le PPD exige la refondation de la CENI pour retirer les absents lors des dernières élections

0

Le PPD, parti pour la paix et le développement exige la refondation de la CENI, commission électorale nationale indépendante. Selon le président de cette formation politique parlementaire, les membres de l’actuelle CENI ne doivent plus siéger au nom de l’institution. Boubacar Diallo affirme, qu’ils ne sont pas crédibles.

Le parti pour la paix et développement compte faire de la recomposition de la CENI, l’institution en charge des élections en Guinée comme l’une de ses priorités à l’assemblée nationale. Le président et l’unique député du PPD à en tout cas, des griefs contre l’actuelle CENI. Boubacar Diallo. «Ils ne sont pas partis aux élections. La loi sur la CENI prévoit que les partis de l’opposition devaient avoir 07commissaires, 07 commissaires pour la mouvance, 01 pour l’administration et deux pour la société civile. Nous sommes encore appelés à respecter la loi. S’il y’a des partis qui ne sont pas partis aux élections, c’est légitime pour nous qui avons pris part aux élections de dire de recomposer. Ce sont des gens d’ailleurs qui, pour la plupart ne reconnaissent pas la nouvelle législature. Les commissaires qui sont à la CENI sont censé être indépendants, d’obéir dorénavant qu’à la CENI. Ce sont des gens qui sont affiliés à leurs partis politiques qui ont pour la plupart donné des consignes aux démembrements pour boycotter une bonne partie du pays là où les élections ont été boycottées. Comment voulez-vous qu’on continue dans ce sens ?» s’interroge  Boubacar Diallo.

Selon le parti pour la paix et développement cette proposition sera débattue à l’interne   au sein de l’alliance patriotique, qui est son groupe parlementaire à l’assemblée nationale.

La rédaction

 

LEAVE A REPLY