Nomination de Mamadi 3 Kaba : Jack Nbonimy, ancien commissaire à la CENI révèle la procédure

0

Les acteurs politiques  réagissent à la désignation de Mamadi 3 Kaba comme remplaçant de feu Maitre Salif Kébé à la Commission Electorale Nationale Indépendante. Pour Jack Nbonimy, leader politique et ancien commissaire de la CENI, l’acte n’est pas conforme à la loi, car le remplaçant devait être issu du barreau.

C’est dans la soirée de ce jeudi 14mai 2020 que le juriste de Mamadi3 Kaba a été nommé par le président de la république pour remplacer maitre Salif Kébé, décédé le 17avril. Ce nouveau commissaire a été nommé sur proposition du CNOSC. Pour Jack Nbonimy, leader politique et ancien commissaire de la CENI, cette nomination n’est pas conforme à la loi. Il s’explique en ces termes «La loi dit que quand il y’a un membre de la CENI qui est empêché, la désignation d’une autre personne se fait sur l’ordre de désignation qui a été élaboré au départ. C’est le CNOSC qui avait bien sûr désigné maitre Kébé mais au sein de l’ordre des avocats. On s’attendait à ce que le remplaçant de maitre Kébé vienne de l’ordre des avocats. Je ne crois pas que Mamadi3 Kaba soit avocat. C’est ce problème que je sen dans cette nomination. Il parait qu’il y’a eu des discussions même au sein du barreau pour désigner quelqu’un. Aujourd’hui le décret donne une personne qui n’est pas du barreau mais qui est du CNOSC» explique t-il.

La rédaction

LEAVE A REPLY