Suspension de la vice-présidente du PGSD : «Je ne me mets pas à l’écart parce qu’ils ont décidé»

0
25

C’est un non événement. C’est la réaction de la vice-présidente du PGSD, parti guinéen pour la solidarité et le développement et fondatrice du parti  après sa suspension par le bureau exécutif dirigé par Elie Kamano.  Marie Louise Kamano affirme qu’elle a sa stratégie interne pour récupérer le parti.

Exclu des rangs du PGSD et destitué de son poste de président, Elie Kamano n’a pas mis du temps pour riposter. En compagnie de son bureau exécutif, il suspend sa vice-présidente, fondatrice du parti. Cette décision est non événement chez la concernée, Marie Louise Kamano. « C’est mon parti. Je suis la fondatrice. En Guinée, c’est souvent des individus qui créent des partis et les entretiennent. Ils savent. C’est une inconscience tout simplement. Je ne me mets pas à l’écart parce qu’ils ont décidé» s’explique la vice-présidente déçue.

Marie Louise Kamano explique comment elle a accepté de céder sa place à Elie dans ce parti. « C’est quelqu’un qui a démarché pendant longtemps pour avoir un agrément, il n’en pas eu. Maintenant on lui dit qu’il y’a une femme qui voyage beaucoup et par affection pour le nom Kamano, je lui ai cédé mon parti. Je ne l’ai pas approché de près pour savoir qui il est» ajoute Marie Louise Kamano.

La vice-présidente suspendue du PGSD ne compte pas baisser les bras. Elle a des stratégies internes qu’elle ne veut pas dévoiler. Et pour rappel, ce bras de fer a commencé quand Elie Kamano a annoncé son départ des rangs du FNDC.

La rédaction

 


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

Laisser un commentaire