Tracasseries policières à Conakry : des citoyens très en colère

0

Les plaintes des citoyens à propos des agissements des policiers continuent de plus belle dans la capitale. Nombreux sont   les citoyens qui se plaignent des tracasseries auxquelles ils sont confrontés chaque jour de la part des agents de forces de l’ordre. Selon eux, ces corps habillés ne font que de l’arnaque au lieu de faire respecter la loi.

Malgré les grèves enregistrées récemment dans les villes périphériques de la capitale, les tracasseries policières continuent toujours à Conakry selon certains citoyens. « C’était pour un problème de casque. Ce jour, deux policiers m’ont interpellé, je les ai suivies. Arrivé à la plaque celui qui m’avait interpellé a donné l’ordre à son prochain de m’embarquer. J’ai insisté en disant vous avez ma moto et mes objets et puis vous me faites monter. Mais ils ne m’ont pas écouté» a témoigné Mamadi Sidibé.

A Entag par exemple, les femmes ont du mal à avoir une place pour débarquer leurs marchandises en provenance de la forêt. Pour le faire il faut payer une somme à la police. Chose   que déplore ce commerçant Mamadou Saliou Sow« ici quand le véhicule gare, c’est de l’argent qu’on paie. Un jour devant moi, ils ont pris un chauffeur de camion ici, ils sont allés l’enfermer. Le chauffeur et le commerçant qui l’avaient déplacé ont payé 800 000FG pour qu’ils obtiennent la marchandise» témoigne cet autre citoyen.

Selon Mamadi Sidibé si l’Etat ne prend pas des dispositions, ces policiers risquent de provoquer des soulèvements de la population. A précisé que toutes nos tentatives pour avoir la version des autorités policières à propos de ces accusations des citoyens sont restées sans suite.

La rédaction

LEAVE A REPLY