Dialogue politique : L’UFDG rend public sa décision

Au terme d’une réunion de son conseil politique tenue ce mercredi, 9 juin 2021, l’UFDG a pris une nouvelle décision par rapport au dialogue politique en perspective. Le principal parti d’opposition du pays annonce qu’il ne parlera plus de ce sujet qui fait débat au sein de la classe politique tant que entre autres les cadres et militants de l’UFDG de l’ANAD et du FNDC seront maintenus en prison. Merci de lire l’intégralité du communiqué:

Une réunion extraordinaire du Conseil Politique de l’UFDG s’est tenue ce mercredi 09 juin 2021.

À l’issue des débats, il a été décidé, à l’unanimité, que le parti s’abstienne de tout commentaire sur la question du dialogue politique tant que:

  1. Les cadres et militants de l’UFDG de l’ANAD et du FNDC seront maintenus en prison;
  2. Les bâtiments de l’UFDG abritant son siège et ses bureaux seront fermés et occupés par les forces de défense et de sécurité;
  3. Le PRÉSIDENT du Parti, son épouse et ses proches collaborateurs seront arbitrairement privés de leurs droits et libertés de voyager.

Le Conseil Politique demande à tous les militants et responsables de l’UFDG d’observer rigoureusement la discipline du parti et d’éviter de tenir, dans la presse et dans les réseaux sociaux, des propos malveillants à l’endroit de nos camarades détenus qui sont dans la souffrance ou d’autres cadres du parti pour leurs prises de position publiques.

Le Conseil Politique invite les militants et cadres du parti au respect scrupuleux de la présente décision et à rester mobilisés pour la défense de nos droits et libertés.

Conakry, le 09 juin 2021

Le Conseil Politique

Exit mobile version